L’éclairage LED a-t-il remplacé les ampoules halogènes ?

La lumière artificielle se produit grâce à l’énergie électrique à partir de deux principes que sont l’incandescence et l’électroluminescence. Le premier principe consiste en la création de rayonnement lumineux par élévation de température. Les lampes halogènes fonctionnent suivant cette technologie. Les dispositifs d’éclairage LED, eux, répondent au principe d’électroluminescence. Les deux types de sources de lumière se démarquent l’un de l’autre sur plusieurs points. Les ampoules LED sont prisées pour des raisons évidentes et éclipsent peu à peu les lampes halogènes.

Les avantages de l’éclairage LED par rapport aux ampoules halogènes

Si l’éclairage LED (diode électroluminescence) a énormément de succès, c’est parce qu’il est globalement plus avantageux que les ampoules halogènes. Au nombre de ses atouts, nous avons un bon rendement lumineux. Les diodes électroluminescence éclairent convenablement les espaces, pouvant fournir en moyenne 100 lumens par Watt. En comparaison, les lampes halogènes ne délivrent que 40 lumens au maximum par Watt. Malgré cela, elles sont plus gourmandes en énergie que les ampoules LED. Ces dernières sont indiquées à l’heure où la préservation des ressources de la nature s’avère capitale.

De plus, les sources de lumières LED sont plus pratiques que les ampoules halogènes. Elles peuvent servir à l’éclairage général ou ponctuel. Vous pouvez les disposer à n’importe quel emplacement dans une pièce (plafond, mur, table de chevet, bureau…). Comme le présente le commerce spécialiste LED’s Go, les dispositifs d’éclairage LED se déclinent en plusieurs formats. Vous en trouverez sous forme de ruban, de dalle, de spot et mini-spot, de projecteur, etc. Enfin, la durée de vie des ampoules LED est largement supérieure à celle de leurs homologues halogènes.

comparaison ampoule LED et halogène

La différence de coût entre les ampoules LED et halogènes

Le seul point sur lequel les lampes halogènes peuvent paraître plus intéressantes que les lampes LED, c’est le prix à l’achat. De façon générale, les unes sont trois à cinq fois moins chères que les autres. Avec un euro, vous pouvez acquérir une ampoule halogène. Or, il vous faut une dizaine d’euros pour acquérir une ampoule LED. Soulignons tout de même que les prix varient énormément en fonction fonctionnalités.

Quoi qu’il en soit, le coût de l’éclairage LED est nettement amorti par sa longévité. Une lampe de ce type peut fonctionner pendant 10 000 heures environ. À l’opposé, une lampe halogène se grille après 3 000 heures au plus. Par ailleurs, l’État français a mis en place des dispositifs d’aide permettant aux utilisateurs d’ampoules LED d’en acquérir à prix réduit.

Comment remplacer une ampoule halogène par une ampoule LED ?

Au vu des avantages de l’éclairage LED, il est bien lancé pour faire disparaître définitivement les lampes halogènes du marché. Voulez-vous passer aux diodes électroluminescentes ? Si oui, faites simplement appel à un électricien. En revanche, si vous êtes un bon bricoleur, vous pouvez effectuer l’opération vous-même. Commencez par déterminer le type de courant qu’utilisent les ampoules à remplacer.

Celles-ci peuvent être alimentées en courant continu (12V DC) ou en courant alternatif (220V AC). Dans le premier cas, remplacez les ampoules halogènes par celles LED fonctionnant en 12V DC. Vous pouvez décider de retirer le ballast et le transformateur afin d’utiliser des ampoules LED en 220V AC. Dans le second cas, il vous suffit d’installer des ampoules LED en lieu et place des anciennes. Si vous voulez utiliser de nouvelles lampes ayant un format différent de celles existantes, quelques travaux supplémentaires seront nécessaires.

Dossier complet: Les ampoules halogènes

Mise à jour 20 octobre 2022 à 01:22

L’éclairage dans une maison est indispensable. La célèbre ampoule à incandescence est interdite à la vente depuis 2013 pour être remplacée par l’ampoule halogène, plus durable et dont la luminosité et le rendu de couleur sont excellents.

Le fonctionnement d’une ampoule halogène

Le fonctionnement d’une ampoule halogène est similaire à celui d’une ampoule à incandescence classique. La même technologie est utilisée, un filament métallique porté à incandescence créer la lumière.

Au fil des utilisations, le filament d’une ampoule à incandescence perd des atomes de métal qui se déposent sur les parois internes du verre et le noircissent.
L’ampoule halogène est composée de verre quartz, plus résistant à la chaleur. Elle est remplie d’un gaz halogéné (iode ou brome) capable d’emprisonner les particules et ainsi éviter leur dépôt sur les parois du verre. Cette réaction chimique forme un halogénure de tungstène qui se redépose sur le filament et le protège, prolongeant ainsi sa durée de vie.
Porté à une plus haute température, le filament tungstène produit une lumière plus éclatante. Une ampoule halogène présente 30% d’efficacité lumineuse en plus qu’une ampoule classique.

Avantages :

  • allumage immédiat ;
  • éclairage de qualité ;
  • durée de vie de 2000 à 5000 heures ;
  • recyclable (aucun gaz dangereux).

Inconvénient :

Cette ampoule dégage de la chaleur et ne doit pas être placée à proximité de matériaux inflammables, comme des rideaux. Vous devez aussi être prudent lorsque vous la manipulez au risque de vous brûler.

Attention : outre le fait que vous puissiez vous brûler en touchant l’ampoule avec vos doigts, vous pourriez la fragiliser. En effet, le dépôt de gras provoque une réaction chimique avec le verre quartz. Si vous l’avez touchée, nettoyez-la avec un chiffon imbibé d’alcool à brûler avant de l’utiliser.

Une ampoule halogène, pour quelle pièce ?

L’ampoule halogène produit une lumière chaude et belle, elle s’installe un peu partout.
Vous pouvez l’utiliser dans la cuisine, dans la salle à manger, dans le salon ou les lieux de passage, comme les couloirs.

Un variateur de lumière permet de jouer avec les intensités d’éclairage, plus ou moins tamisé, il a toute sa place au milieu d’un salon sous forme de lampadaire.

L’ampoule halogène est résistante au froid et s’utilise aussi très bien en extérieur, dans une allée ou sur une terrasse. Vous pouvez également l’utiliser en guise de détecteur de présence.

L’ampoule halogène, interdite ?

Même si l’éclairage d’une ampoule halogène est éclatant, elle est très énergivore et donc pas très écolo. En effet, 90 à 95 % d’énergie sont générés pour la production de chaleur et non pour l’éclairage. La commercialisation des halogènes est interdite depuis le 1er septembre 2018 pour laisser place aux ampoules LED. Ces dernières sont beaucoup plus économiques, durables, mais aussi écologiques en permettant de réduire les gaz à effet de serre.

Si vous avez encore des ampoules halogènes chez vous, il ne vous est pas interdit de les utiliser. Vous pourrez les remplacer par des LED quand elles auront grillé.

Sachez que certaines ampoules halogènes sont encore commercialisées : les ampoules de four ou à basse tension.
Il existe également des ampoules halogènes éco. Elles consomment 20 à 30 % de moins qu’une ampoule halogène classique, durent plus longtemps tout en produisant le même éclairage.

L’ampoule halogène présente plusieurs avantages, elle offre une belle lumière, mais aussi un bon rapport qualité-prix. Aujourd’hui interdite à la commercialisation pour son côté énergivore, elle est petit à petit remplacée par l’ampoule LED, une technologie économique, écologique et durable.

Que choisir: L’ampoule halogène ou la Led ?

Il est important de disposer d’un éclairage intérieur fonctionnel dans une habitation. Mais souvent, vous êtes confronté à un véritable dilemme, c’est-à-dire choisir entre une ampoule halogène et les led. De plus, il existe une très grande diversité des modèles sur le marché. Afin de vous y retrouver, n’hésitez pas à suivre notre guide pratique.

Comprendre le fonctionnement d’une ampoule led

La led ou diode électroluminescente est capable de convertir l’énergie électrique lorsqu’elle est parcourue par un courant continu. Cette conversion assure la production de la lumière. Mais contrairement à l’ancienne technologie, c’est-à-dire aux ampoules à incandescence, une led dimmable ne dispose pas de filaments, mais plutôt de multiples couches de phosphure de gallium et de nitrure d’aluminium. Ces composants sont essentiels pour éviter la dissipation de l’énergie se traduisant par un échauffement de l’ampoule.

Le fonctionnement d’une ampoule halogène

La lampe halogène fonctionne sur une technologie similaire par rapport à la lampe à incandescence. Grâce à la présence d’un filament de tungstène, la lumière est ainsi présente. Néanmoins, la technologie halogène demeure beaucoup plus performante dans le sens où elle est capable de convertir davantage le courant électrique en lumière. Pour y parvenir, la présence de quartz dans le verre est essentielle pour une meilleure résistance à la chaleur. Ensuite, des gaz halogénés sont ensuite utilisés dans le but d’augmenter la durée de vie de l’ampoule. Contrairement aux ampoules plus traditionnelles, l’halogène ne produit pas de points noirs.

Les avantages et les inconvénients des ampoules led

  • Actuellement, le spot led présente de nombreux avantages, à commencer par les économies d’énergie. Bien que la led prix demeure plus important à l’acquisition, l’investissement salaire très vite amorti.
  • À noter l’excellente durée de vie avec au minimum 20 000 heures d’utilisation.
  • Concernant son entretien, il est quasiment inexistant, impliquant des faibles coûts de maintenance.
  • La qualité de l’éclairage est également présente et l’ampoule led s’utilise aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

Le seul inconvénient concerne le prix d’acquisition qui demeure supérieur par rapport à l’ampoule halogène.

Les avantages et les inconvénients des ampoules halogènes

Le premier avantage de l’ampoule halogène repose sur son prix d’acquisition relativement bas. Il faut également souligner la qualité de l’éclairage ainsi que la bonne intensité lumineuse. Lorsque vous avez besoin de produits spécifiques, vous n’aurez aucune difficulté à trouver votre bonheur.

Néanmoins, de nombreux inconvénients sont présents, ce qui limite son utilisation. L’ampoule halogène dispose d’une faible durée de vie, environ 1000 heures. Dans ce cas-là les frais d’entretien et de remplacements seront également plus élevés. De par sa technologie, l’halogène entraîne une production de chaleur et donc un risque de blessures. Enfin, la consommation électrique est également conséquente.

Au vu des avantages et des inconvénients de chacune des technologies, l’éclairage led est une solution à privilégier. Ce choix est d’autant plus vrai, si vous souhaitez réaliser des économies d’énergie sur le long terme et si vous êtes soucieux de l’environnement.

Les spots led: Utilité et choix

Mise à jour 20 octobre 2022 à 01:15

Depuis plusieurs années, les sport led sont devenus des éléments incontournables dans le monde de la décoration. Aussi bien utilisés pour un usage domestique que professionnel, les qualités des ampoules LED sont bel et bien au rendez-vous pour obtenir un éclairage design ou discret. De plus, les LED présentent une longévité incomparable, tout en étant peu énergivores.

Les différents modèles de spots LED

Comme vous pouvez vous en douter, il existe de très nombreuses déclinaisons possibles avec des modèles sur fil, encastrables, en plafonnier, sur rail ou en réglette. Le choix doit se faire par rapport à votre budget, mais également par rapport à vos goûts.

Voici les trois grandes familles de LED :

  • Les LED COB, permettant d’avoir une luminosité maximale grâce à une puissance plus importante.
  • Les LED SMD et High Power très caractéristiques par leur pastille jaune. Dans ce cas-là, spots disposent d’une puissance lumineuse de 30 à 80 W, de quoi largement rivaliser avec les halogènes. Il faut également savoir qu’il existe une particularité au niveau de l’angle du faisceau lumineux. Celui-ci est plus important qu’à l’habituel pour atteindre 120°.
  • Les LED classiques correspondant à des ampoules se positionnant les unes à côté des autres. Leur utilité première reste la décoration, du fait de leur faible puissance lumineuse. De plus, le faisceau lumineux reste unidirectionnel.

Choisir les bons spots LED

Avant d’acheter des spots LED, il est impératif de vous poser la question de savoir quel éclairage vous souhaitez obtenir. Par exemple, si vous êtes dans une optique d’avoir un éclairage ponctuel dans une salle de bains pour éliminer certains éléments, il faut privilégier un angle de diffusion qui sera compris entre 40 et 60 degrés. Même chose lorsque vous avez besoin d’éclairer un plan de travail dans votre cuisine ou un élément de décoration dans votre salon.

Si vous cherchez à obtenir un éclairage général, vous avez besoin d’un angle de diffusion plus importante. L’idéal serait un angle entre 90 et 120 degrés. L’éclairage général des spots LED doit vous permettre d’avoir une luminosité homogène.

Les avantages des spots LED

Si le spot LED reste autant utilisé, c’est pour ces nombreux avantages. En premier lieu, un aspect design particulièrement remarquable, car les spots LED disposent d’un encombrement très faible. De plus, ils ne produisent que très peu de chaleur, ce qui évite de nombreuses contraintes techniques. Mais surtout, les ampoules LED disposent d’une consommation électrique relativement faible. En comparaison avec les halogènes de 25 W qui équivaut à une puissance entre 3 et 18 watts pour des spots LED. N’oubliez pas non plus l’excellente durée de vie entre 30 000 et 50 000 heures.

Les LED sur secteur et suralimentation externe

Pour profiter de ces spots lumineux, vous avez deux possibilités. La première consiste à utiliser des spots LED fonctionnant sur secteur. Grâce à cela, vous avez une puissance lumineuse importante, sans pour autant que cela entraîne une chauffe importante. La deuxième possibilité consiste à s’orienter vers des spots LED sur une alimentation externe. Idéale lorsque vous n’avez pas une installation électrique prévue à un endroit spécifique, comme dans un placard.

Au final, les spots LED demeurent très populaires, car ils offrent des avantages indéniables. De votre côté, n’hésitez pas à franchir le pas pour obtenir un éclairage particulièrement agréable. De plus, vous pouvez varier les plaisirs en couplant votre installation avec un variateur led.

Tout savoir sur les Led

Mise à jour 26 avril 2022 à 12:39

Tout ce qu’il faut savoir sur la LED

L’éclairage a toujours revêtu une importance capitale pour les Hommes et pourtant, les sources lumineuses de qualité sont relativement récentes. Elles s’inscrivent de facto dans le sillage de l’apparition de la « fée électricité » dans les foyers. Depuis la lampe à huile, vieille de quelque 22 000 ans, l’éclairage a fait son petit bonhomme de chemin pour arriver jusqu’aux LEDs contemporaines, voire au-delà, car l’après-LED se prépare déjà.

Qu’est-ce qu’une LED ?

Le mot « LED » est un anglicisme, abréviation de l’appellation « Luminescent Emitting Diode ». La traduction française officiellement recommandée est « Diode électroluminescente », mais vous ne la croiserez pas très souvent pour des raisons évidentes de praticité. On parle donc de « LED », plus rarement de « DEL », abréviation de l’appellation française. Fermons cette parenthèse linguistique.

spot-encastrable-orientable-blanc-fourni-avec-ampoule-led-gu10-5w-230v-et-douille-gu10-P-546066-1698065_1

Concrètement, qu’est-ce qu’une LED ? C’est un dispositif semi-conducteur qui émet de la lumière lorsqu’il est traversé par un courant électrique. La lumière est produite lorsque les particules qui transportent le courant se combinent à l’intérieur du matériau semi-conducteur. La technologie LED vient donc en rupture des autres sources qui utilisent des filaments chauffants (en carbone ou en tungstène pour les lampes à incandescence classiques ou halogènes) ou encore la décharge gazeuse comme les lampes fluorescentes.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le fonctionnement d’une ampoule LED, parcourez notre article dédié. On estime que la technologie représentera plus de 75% de l’éclairage à l’horizon 2020 (éclairage domestique, luminaires, lieux où les cycles d’allumage et d’extinction sont fréquents, décoration et design, mise en valeur artistique, écrans de téléviseurs et d’ordinateurs, éclairage public, etc.).

De la lampe à huile à la technologie LED : chronologie des types d’ampoules

Avant de détailler le mode de fonctionnement de l’ampoule LED, intéressons-nous un instant à la typologie des technologies mobilisées pour l’éclairage. L’ampoule LED vient clore un cheminement intéressant qui s’est employé, depuis le 19e siècle, à réduire sans cesse la consommation énergétique tout en boostant l’efficacité lumineuse (rapport entre le flux lumineux émis et la puissance absorbée) :

  • La lampe à huile : c’est sans doute le système d’éclairage le plu ancien (20 000 ans avant J.-C. Il s’agissait alors de simples pierres évidées puis remplies d’huile végétale dans laquelle on trempait une mèche ;
  • La bougie : contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette source d’éclairage encore d’actualité n’a vu le jour qu’au Moyen Âge, vers l’an 1000 ;
  • La lampe à huile améliorée, dotée d’un réservoir disposé à hauteur de flamme pour une meilleure stabilité, apparait au 18e siècle ;
  • Le 19e sera le siècle de la lampe à gaz qui ornait la rue de la Paix de Paris ;
  • A partir de 1860, la lampe à pétrole gagne du terrain, notamment après la découverte d’importants gisements pétroliers aux Etats-Unis ;
  • La lampe à incandescence voir le jour en 1879 grâce à Thomas Edison. Elle utilise dans un premier temps un filament de carbone, avant que cet élément chimique ne soit remplacé par le tungstène qui induit une meilleure efficacité lumineuse (environ 6 lumens par watt) ;
  • La lampe halogène est inventée en 1959. C’est une lampe à incandescence avec un filament de tungstène à laquelle on a ajouté un gaz de remplissage (iode ou brome) avec une meilleure efficacité lumineuse ;
  • La technologie LED est développée en parallèle, dès le début du 20e.

Jusqu’aux années 1980, les LED étaient hors de prix pour le grand public. Elles se monnayaient à 200 $ pièce. Leur application se résumera dans un premier temps à l’équipement des laboratoires de recherche les plus huppés. On doit l’optimisation du processus de production de la diode électroluminescente à Fairchild Semiconductors qui, se basant sur un procédé planaire pour la fabrication de puces semi-conductrices, réussit à produire des LED avec un coût de revient moyen de 5 cents. Ce fut donc le début de la technologie LED pour le grand public.

La LED : un marché porteur qui ne faiblit pas

Selon une enquête menée par LEDInside en 2017, le marché mondial de l’éclairage dépasse aujourd’hui les 30 milliards de dollars, avec un taux de pénétration de 52%, toutes applications confondues. Les principaux moteurs de la croissance de ce marché porteur sont les Etats-Unis et l’Inde, notamment dans les bureaux, les commerces, l’industrie, les tunnels et surtout l’éclairage public. En France, la vente de LED a connu un premier boom en 2013, au lendemain de l’interdiction de la lampe à incandescence à la fabrication et à la vente par une directive européenne. Un deuxième boom devrait être constaté dès la fin de l’été avec le retrait des lampes halogènes. Les principaux acteurs de l’éclairage LED en France sont Philips Lighting, General Electric et Osram, mais les startups TECH sont de plus en plus nombreuses à se lancer dans la filière, profitant d’une conjoncture favorable, notamment au niveau de l’éclairage public et du Light Design domestique.

Prix, durée de vie et consommation de la LED

C’est un fait, une ampoule LED vous coûtera bien plus cher qu’une halogène, du moins à l’achat. En moyenne, une LED vous coûtera 10 € (contre 3 à 4 € pour une ampoule halogène). Mais lorsque l’on compare les durées de vie et les consommations respectives, on comprend vite que la LED est le choix le plus rationnel :

  • La LED peut tenir entre 50 000 et 100 000 heures, contre 2 000 à 3 000 heures pour une ampoule halogène et 6 000 à 15 000 heures pour une ampoule fluorescente ;
  • La LED consomme beaucoup moins d’énergie que les ampoules issues des autres technologies. Une ampoule à filament qui restitue 60 W va consommer 60 W par heure. Une ampoule LED qui restitue 60 W ne consommera que 9 W par heure. Sur la facture, les économies sont substantielles (voir le tableau ci-dessous).

#1 Quel culot choisir ?

Pour acheter la bonne ampoule LED, il faut déjà connaître précisément le culot supporté l’appareil ou l’emplacement qui va l’accueillir. C’est un système de fixation normalisé qui va s’associer à une douille pour fixer l’ampoule mécaniquement et l’alimenter électriquement. A ce stade, il est difficile d’être exhaustif. Les culots les plus populaires en France sont le culot à vis E27, le support d’ampoule à vis E14, le culot B22 (également appelé culot à baïonnette) et les culots GU10 et GU5 que l’on retrouve surtout dans les faux plafonds. La première lettre du code du culot correspond à son inventeur (« E » pour Edison, par exemple), la seconde au diamètre du culot en millimètre.

#2 Choisir la bonne puissance

Si votre achat vise le remplacement d’une ampoule d’une technologie plus ancienne, vous allez devoir faire un petit calcul car la puissance d’une LED n’est pas équivalente à celle d’une ampoule fluocompacte ou d’une ampoule à incandescence. La LED permet une puissance jusqu’à 10 moins élevée pour le même rendu lumineux. Sans trop rentrer dans les détails techniques, voici les données à garder en tête pour ne pas vous tromper :

  • Ampoule à filament : 12 lumens par W (lm/W) ;
  • Ampoule halogène : 12 lm/W ;
  • Ampoule basse consommation : 60 lm/W ;
  • Ampoule LED : 100 lm/W.

Ainsi, si votre salon compte 2 ampoules halogènes de 60 W, vous avez un besoin total de 60 W x 2 x 12 lm = 1 440 lm. Cela correspond environ à deux ampoules LED de 7 W chacune (2 * 7 W * 100 lm = 1 400 lm).

Marchand
Promo
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Marchand
Promo
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

#3 Choisir le bon angle d’éclairage de l’ampoule LED

C’est une question de goût, mais pas seulement. Si vous souhaitez un éclairage général de la pièce, optez pour une ampoule LED avec un angle compris entre 180 et 360°. Si vous visez un éclairage fonctionnel dans un atelier ou un espace de travail, vous pouvez opter pour une ampoule LED à faible angle de diffusion (entre 30 et 120°). Si vous visez un éclairage décoratif pour mettre en valeur un meuble ou un tableau artistique par exemple, optez pour là encore pour un petit angle de diffusion.

#4 Choisir la bonne température de couleur de l’éclairage LED

Tout dépend encore une fois de la fonction que va jouer l’ampoule LED et de vos envies. La LED vous offre une large palette de températures de couleur : blanc chaud (également appelée « lumière du jour » tirant vers un jaune orangé), blanc chaud léger (s’apparente à une lumière jaune) ou un éclairage blanc « froid » ou blanc « industriel » qui tire vers une lumière bleuâtre.

  • A la maison, optez pour un blanc chaud ou un blanc chaud léger, soit entre 2 200 K et 3 000 K. Ce sont les températures de couleur de l’ambiance cosy et chaleureuse ;
  • Pour les espaces de travail, optez pour un éclairage franc en blanc neutre qui ne fatigue pas les yeux (entre 4 000 et 4 500 K) ;
  • Enfin, pour une lumière de mise en valeur ou de balisage, optez pour une ampoule LED qui diffuse une lumière bleutée (entre 5 500 et 6 000 K).

#5 Autres critères d’achat de l’ampoule LED

  • Les LED ne sont pas toutes utilisables avec un variateur. Quand elles ne le sont pas, vous retrouverez le logo noir représentant un potard barré ;
  • Les LED « retrofit » consomment encore moins que les LED classiques, mais c’est quasiment sans incidence sur la facture (environ 30 centimes toutes les 1 000 heures d’éclairage) ;

#6 Où acheter mon ampoule LED ?

Une ampoule LED s’achète dans un magasin physique (Leroy merlin, Darty et autres enseignes de bricolage ou encore dans une grande surface), ou, mieux, en ligne sur Amazon, Manomano ou Cdiscount où vous pourrez consulter les avis des utilisateurs, poser des questions au vendeur et faire des recherches sur le web avant de faire un choix éclairé, c’est le cas de le dire.

Lot de 5 ampoules LED Ascher

Diffusant une belle lumière de couleur « blanc chaud » à 2 700 K, ce lot de 5 ampoules à moins de 15€ de culot E14 vous aideront à installer une ambiance cosy en intérieur. Point fort ? Un excellent rapport qualité prix : classe énergétique A+, une puissance de 40 W (équivalent halogène) et un angle de faisceau de 270° pour un éclairage large et uniforme. Point faible ? Une durée de vie de moins de 20 000 heures (malgré l’allégation de 30 000 heures du fabricant). Comptez un temps de démarrage d’une demi-seconde.

L’ampoule LED E27 12 W signée Vision-EL

Visions-EL frappe fort avec un rendement tout simplement bluffant. Cette ampoule à moins de 3€ de petite taille, idéale pour un (petit) abat-jour, propose un éclairage puissant (équivalent 110 watts d’une ampoule à incandescence classique) pour une faible consommation. Vous apprécierez une puissance maximale dès l’allumage.

On est sur un blanc chaud léger à 3 000 K avec un angle de diffusion correct (220°).

Ce produit est conforme aux normes CE, RoHS, EMC et RF 960°. Garantie fabricant de 2 ans. Le seul point négatif est peut-être la durée de vie qui ne dépasse pas 25 000 heures.

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Lot de 5 LED GU10 4W de Lighting Ever

Il s’agit d’un lot de 5 ampoules un prix à moins de 18€  pour remplacer les ampoules halogènes GU10 ordinaires, notamment sur un faux plafond. Installation facile, temps de démarrage inférieur à 0,5 seconde, angle de rayonnement moyen (120°) avec une lumière de type « blanc chaud » à 2 700 K. A 14 € les 5 unités, l’ampoule LED vous revient à moins de 3 €.

Il y a tout de même quelques inconvénients :

  • Durée de vie inférieure à la moyenne (environ 15 000 heures) ;
  • Certains utilisateurs sur Amazon reportent des problèmes de longévité. En cause : la résistance de série est de mauvaise qualité. Si vous êtes un peu bricoleur, vous pouvez la changer à la réception.

Ce produit est sous garantie pendant 1 an.

Lot de 10 Ampoules LED G9 20 W de la marque Elinkume

Ces ampoules douces seront installées sur un lustre à plusieurs ampoules ou sur des lampes de chevet. Elles diffusent une lumière de type « blanc chaud léger » à 3000

K, équivalent à 20 W (halogène).

Ce lot de 10 ampoules à moins de 20€ est un best-seller.  Vous pouvez en commander les yeux fermés si vous avez un besoin de ce type (lampe de chevet, éclairage décoratif, lumière tamisée).

  • guirlande-lumineuse-exterieur-tube-led-8-fonctions-24-m-multicolore-P-1382797-6611515_1
  • tube-led-t8-miidex-P-4922-66259_1
  • ampoule-led-s19-linolite-6w-P-4922-2048449_1
  • néon led
  • tube néon led
  • ampoule-led-s19-linolite-6w-P-4922-2048449_1
  • lot 5 tube led neon
  • néons led

Mise à jour 2 octobre 2022 à 07:07

Néons led , lequel choisir ?

Une meilleure efficacité énergétique et une durée de vie nettement plus longue. C’est ce qui plaide en faveur du tube LED (également appelé néon LED) en remplacement d’un tube fluorescent classique. Il s’agit d’un tube qui mobilise plusieurs LED de puissance faible à moyenne, avec un rendement lumineux et une conduction de chaleur équilibrés sur toute la longueur. Voici comment bien acheter votre tube à LED.

#1 Quand opter pour un tube LED ?

Au-delà de tous les avantages de la technologie LED que nous avons eu l’occasion de détailler, le principal avantage du néon LED reste la concentration de la puissance lumineuse dans un faisceau étroit vers une direction précise. C’est d’ailleurs ce qui en fait une source de lumière intéressante dans les locaux de production industrielle, les lieux publics, les magasins, les entrepôts, les garages de stationnement, les salles et équipements de réfrigération et, plus largement, dans toutes les enceintes qui ne nécessitent pas à un éclairage à la fois vers le haut et vers le bas. Les tubes à LED sont par ailleurs la source lumineuse de choix pour les détecteurs de mouvement car ils s’allument et s’éteignent immédiatement.

tube néon led

Le tube LED peut parfois désigner, par abus de langage, un tube au néon qui a recours au gaz du même nom pour être éclairé. Ce dernier est largement utilisé pour l’éclairage des enseignes. Il faut savoir que le gaz néon ne permet de produire qu’un éclairage rouge. Les autres couleurs proviennent d’autres gaz comme l’argon ou le mercure. En intérieur domestique, les tubes LED sont largement utilisés pour les aquariums.

#2 Quelle température de couleur de choisir ?

Il s’agit d’une caractérisation des sources de lumière comparativement à un matériau qui émet de la lumière uniquement par effet de chaleur, exprimée en Kelvin (K). On parle de température de teinte chaude (température inférieure à 3 000 K) ou froide (supérieure à 3 000 K). Si les tubes à LED sont disponibles dans les mêmes températures que les autres technologies d’éclairage, il faut savoir que les températures les plus froides sont celles qui préservent le mieux les avantages de la technologie LED. Plus la température est chaude, plus les qualités du tube LED seront sacrifiés, notamment au niveau de la puissance lumineuse. Voici les codes couleurs les plus courants :

  • 827 = 2 700 K = Blanc très chaud, présentoir de boucherie ou de boulangerie, éclairage esthétique dans un restaurant ;
  • 830 = 3 000 K = Blanc chaud, dans le hall d’accueil d’un hôtel ou d’un pub ;
  • 840 = 4 000 K = Blanc froid, dans un bureau, supermarché ou showroom ;
  • 865 = 6 500 K = Lumière du jour dans un hôpital, un atelier de fabrication, un bureau…

#3 Quel culot et quelles dimensions ?

Le culot fait référence à l’extrémité du tube qui contient deux broches. A moins de disposer d’un luminaire particulier, on vous recommande d’éviter les culots « exotiques ». Les plus couramment utilisés sont le G5 et le G13 selon ces dimensions :

  • Tube T5 : diamètre de 16 mm avec un culot G5, soit un espace de 5 mm entre les deux broches de contact pour une longueur de 115 ou de 145 cm ;
  • Tube T8 : diamètre de 26 mm avec un culot G13, soit un espace de 13 mm entre les deux broches de contact pour une longueur de 59, 120 ou 150 cm.

Le choix n’est pas seulement celui des dimensions. En effet, le T5 présente un meilleur rendement et une meilleure durée de vie (20 000 heures contre 8 000 heures pour le T8). Le T5 est par ailleurs plus puissant et, à puissances égales, va consommer moins que le T8 (120 W contre 144 W pour le T8). Logiquement, le T5 est plus cher que le T8.

Meilleur prix
Comparer les prix
Critères
Voir plus
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Avis Ma Led : 9.2
-
Promo -11%
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Avis Ma Led : 9.3
-
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Avis Ma Led : 9.3
-
Promo -44%
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Avis Ma Led : 9.3
-

#4 Consommation électrique

Par rapport aux lampes fluorescentes, les tubes LED réduisent la consommation d’électricité de plus de 50% avec une durée de vie 3 à 5 fois plus élevée. Utilisés dans un contexte industriel, les néons LED permettent de générer des économies supplémentaires en chambre froide car ils produisent une chaleur très raisonnable qui ne nécessite pas un grand ajustement de la température ambiante.

#5 Autres critères d’achat

  • Si vous comptez manipuler ou déplacer votre tube à LED d’un lieu à un autre, optez pour du matériel « Shatterproof ». Il s’agit de tubes en plastique et aluminium, théoriquement incassables.
  • Les tubes à LED les plus récents permettent une belle capacité de gradation, contrairement aux tubes fluorescents qui, lorsqu’ils sont dotés de cette caractéristique, sont plus coûteux et moins performants. Si vous cherchez la gradation, vérifiez que le tube LED choisi est « dimmable » ;
  • Si vous comptez remplacer un tube fluorescent TL, vous devez vérifier le type de ballast qu’il utilise. Avec un ballast conventionnel (ferromagnétique), vous pouvez utiliser un tube à LED standard disposant d’un starter LED. Avec un ballast électronique, vous pouvez opter pour un tube LED sans démarreur. Choisissez de préférence une version HF (Haute Fréquence).

Vous trouverez tout ce qu’il vous faut sur Amazon.fr, Cdiscount.fr, manomano.fr, dans les magasins BUT et dans les enseignes de bricolage.

Notre sélection des néons LED

L’ampoule LED S19 Linolite de Bonlux (7 W)

Ce produit peut remplacer un tube incandescent de 65 W. Avec un allumage instantané, un IRC supérieur à 80 et une durée de vie de quelque 30 000 heures, ce tube néon led est un grand classique. Ce produit est conforme aux normes « CE » et bénéficie d’une garantie fabricant de deux ans.

  • Dimensions : 31 cm de longueur pour un diamètre de 38 mm ;
  • Température de couleur : 6 000 K, idéale pour un espace de travail ;
  • Culot : S19 ;
  • Non dimmable.

Le tube LED T8 Miidex de Vision-EL (18 W)

Ce tube led peut remplacer une ampoule à incandescence de 160 W. Il dispose également d’un allumage instantané, d’un IRC supérieur à 80 et d’une durée de vie 50 000 heures. Ce tube T8 commercialisé à moins de 8 € n’a besoin ni de ballast ni de starter. Pour remplacer votre tube néon classique, nous vous recommandons fortement de faire appel à un professionnel agréé pour supprimer ces deux éléments de votre installation initiale. Attention : ce tube dispose d’un diamètre de 29 mm (et non 26 mm comme la plupart des T8). Il n’est pas compatible avec les luminaires spécifiquement prévus pour les T8 de 26 mm. Faites vos mesures avant d’acheter.

  • Dimensions : 120 cm de longueur pour un diamètre de 29 mm (contrairement aux 26 mm annoncés par le fabricant) ;
  • Température de couleur : 4 000 K, idéale pour un espace de travail ;
  • Culot : G13 ;
  • Indice de protection IP50 (contre la poussière mais pas contre l’eau) ;
  • Non dimmable.
Promo -44%

Le lot de 5 tubes LED T8 G13 de ZoneLED (18 W)

Ce lot de 5 tubes LED fait des émules sur Amazon. Il faut dire que le rapport qualité prix est quasiment imbattable, le tube LED revient en effet à moins de 6,5 €.

  • Dimensions : 120 cm de longueur pour un diamètre de 28 mm ;
  • Température de couleur : 4 500 K, idéale pour un bureau ou un garage de bricolage, également pour un aquarium ;
  • Culot : G13 ;
  • Indice de protection IP20 (contre les particules de plus de 12,5 mm mais pas contre l’eau) ;
  • Non dimmable.

Le tube lumineux guirlande à LED de 24 m

On passe à un registre un peu plus festif avec ce tube lumineux multicolore à moins de 60€ de 24 mètres doté de 8 jeux de lumière avec boîtier de contrôle. Vous aurez le choix entre un éclairage fixe, clignotant, une combinaison, un éclairage en vague ou séquentiel, le mode « Slo Go », l’éclairage en ciselage ou en décélération lente.

Attention : certains utilisateurs rapportent des problèmes d’éclairage sur certaine portion du tube après une manipulation hasardeuse. Prenez vos précautions, notamment concernant l’enroulement et le transport.

  • ampoule led
  • ampoule led comment fonctionne
  • spot-orientable-acier-brosse-bbc-avec-spot-led-gu10-350-lm-P-3197-3993188_1
  • spot-encastrable-orientable-blanc-fourni-avec-ampoule-led-gu10-5w-230v-et-douille-gu10-P-546066-1698065_1
  • spot-encastrable-orientable-blanc-fourni-avec-ampoule-led-gu10-5w-230v-et-douille-gu10-P-546066-1698065_1
  • spot encastrable orientable lot de 6
  • spot led

Mise à jour 1 octobre 2022 à 09:43

Installer un spot LED soi-même

A ses débuts, le spot lumineux était exclusivement destiné à une cible professionnelle. On en trouvait surtout dans les magasins, les hôtels, les restaurants, les bars, les aéroports, les espaces de travail et les sanitaires. Aujourd’hui, le spot LED investit les maisons à la faveur du développement du marché du bricolage auprès du grand public. Qu’il soit encastrable ou pas, le spot LED peut être monté assez facilement, à condition de respecter certaines règles de sécurité. On vous explique comment.

Le spot LED : définition, avantages et typologie

A l’origine, le spot lumineux était avant tout fonctionnel, la dimension esthétique était très en retrait. Il était le plus souvent fabriqué en tôle emboutie peinte, dorée ou chromée. Il embarquait des ampoules à réflecteur avec un culot à vis (E27 ou E14). La petite révolution du spot TBT, conséquente à l’apparition des ampoules halogènes dichroïques, améliorera progressivement le rendement, le côté design et surtout la pose qui devient moins compliquée, l’ampoule halogène pouvant fonctionner directement sur le 230 volts. On distingue plusieurs types de spots lumineux (spot halogène dichroïque, spot halogène GU10, le spot décoratif pour une pose en saillie ou encore le spot extérieur que l’on retrouve autour des piscines, dans les terrasses ou en bordure des allées), mais le marché est dominé par le spot LED encastrable qui présente plusieurs avantages :

  • Là où l’halogène imposait une teinte unique de blanc à 2 800 K, le spot LED encastrable permet une large palette de températures : blanc chaud, mais aussi blanc brillant et lumière du jour ;
  • La possibilité d’embarquer une ampoule multicolore RVB gérée par télécommande pour varier les ambiances ;
  • Un faisceau de grand angle (jusqu’à 120° contre un peu moins de 38° pour un spot halogène) qui permet d’éclaire une pièce ;
  • Dans le cas du spot encastrable à LED intégrée, il n’y a plus d’ampoule. Le luminaire et la source lumineuse fusionnent. Résultat : durée de vie très longue, design personnalisable et produit ultraplat capable de s’insérer dans un faux-plafond avec très peu d’espace.
Meilleur prix
Comparer les prix
Critères
Voir plus
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Avis Ma Led : 9.1
-

Comment installer un spot LED encastrable soi-même ?

Vous aurez besoin :

  • D’un support ;
  • D’une douille ;
  • D’un spot LED (GU10 en 220 V et GU5 en 12V) ;
  • Une boite de dérivation ;
  • Visseuse ;
  • Pince coupante ;
  • Une scie à cloche.

Etape n°1 : la préparation de l’installation du spot LED encastrable

  1. On coupe le courant, comme pour toutes les opérations électriques ;
  2. Si vous comptez poser plusieurs spots LED en même temps, mesurez la longueur du plafond pour bien les répartir : divisez la longueur par le nombre de spots plus un (par 5 si vous posez 4 spots, par exemple). Posez ensuite des repères pour marquer l’emplacement de chaque spot ;
  3. Puisqu’il est compliqué dans ce cas de passer par le tableau principal, on va installer une boite de dérivation à travers laquelle le circuit va passer avant d’atteindre l’interrupteur. Vissez-la à la place choisie ;
  4. Passez un câble électrique dans la boîte tendez le jusqu’à l’emplacement du spot. Coupez à l’aide d’une pince ;
  5. Dénudez les fils électriques de chaque spot LED puis relier-les au câble d’alimentation. Insérez les fils de la même couleur dans la même borne automatique puis refermez la boite de dérivation.

Etape n°2 : l’encastrement du spot LED

  1. Percez un trou au milieu de la première plaque avec la scie à cloche ;
  2. Assemblez le spot LED et ses différents éléments, serrez les vis du spot et desserrez celles du passe-câble ;
  3. Faites passer les fils électriques puis resserrez les vis du passe-câbles ;
  4. Encastrez le spot LED dans le trou percé.

Vous êtes perdu ? Voici une vidéo très bien faite qui devrait vous aider :

Le spot orientable LED GU 10 (Le Pro)

Il s’agit d’un spot à LED étanche à l’air et répondant aux normes BBC (Bâtiment à Basse Consommation). Il diffuse une belle lumière de type « blanc chaud » à 2700 K avec une intensité lumineuse de 350 Lumens.

La finition est sans doute le point fort de ce produit, tout en acier brossé. Plusieurs avantages (4 W équivalent 60 W, finition léchée, installation simple et rapide, classe énergétique A+), mais deux petits inconvénients :

  • Grand angle d’éclairage (120°) ;
  • 5,3 cm de hauteur avec la boîte de raccordement. Vérifiez donc bien la hauteur.

Le spot encastrable orientable LED GU10 (Lampes Eco Energie)

Conforme RoHS et doté d’un indice de protection IP20 (pour une utilisation intérieure donc), ce spot LED encastrable à culot GU10 diffuse une lumière de type « blanc chaud » avec une puissance absorbée de 5 W pour un éclairage correspondant à 50 W.

Vous apprécierez le très bon rendu de ce « spot casquette », sans ombre de cerclage. Bon look et ampoules fournies.

Lot de 10 spots LED encastrables orientables (Liqoo)

Ce lot propose 10 spots LED encastrables orientables à culot GU10 avec leurs ampoules, des douilles et un cadre de montage en métal.

Les dimensions de fixation sont communes : 85 x 40 mm. On est sur une lumière de type « blanc chaud » à 3 000 K pour un IRC de 80. Le spot est orientable à 30° et éclaire sur environ 120°. Les lampes sont remplaçables, mais le produit n’est pas dimmable. Pas d’inconvénients vu le prix, mais soyez minutieux au montage pour ne pas abîmer le culot.

  • applique-exterieure- murale-led-gu10-economique-design-rectangulaire-double-faisceau-eclairage-jardin-P-10846-2620488_1
  • biard-applique-exterieure-led-hublot-luminaire-eclairage-jardin-9w-e27-econome-en-energie-design-rond-noir-P-10846-2620493_1
  • lampe-solaire-exterieur-3x-luminaire-15-led-detecteur-capteur-de-mouvement-P-1480996-3976417_6
  • eclairage mural securité led
  • projecteur led detecteur
  • eclairage-led-exterieur

Mise à jour 15 août 2021 à 04:12

Focus sur l’éclairage LED pour l’extérieur

Vous l’avez peut-être découvert à vos dépens : les ampoules fluocompactes ne sont pas vraiment amies avec l’extérieur. Elles sont frileuses et peu performantes. L’hiver, elles se détériorent rapidement. L’été, elles ne supportent pas la chaleur frontale et continue. D’un autre côté, des luminaires fluorescents trop puissants peuvent griller les végétaux de votre terrasse. Pour apprécier les joies de l’outdoor, la technologie LED s’impose à tous les niveaux. Voici pourquoi.